All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Poids lourds électriques : le début d’un virage électrique

Par Branche toi – le dans Véhicules alternatifs

Considéré comme l’élément vital de l’économie mondiale, le parc des poids lourds a connu une croissance rapide au cours des dernières années, en partie grâce à l’augmentation des livraisons du e-commerce. Selon l’Union routière de France, en 2016, les poids lourds ont parcouru en France seulement plus de 27 milliards de kilomètres, tandis que les véhicules utilitaires lourds immatriculés en France ont, quant à eux, effectué près de 99 milliards de kilomètres.

Toutefois, pour conserver cette dynamique, l’ensemble du secteur (constructeurs de camions, gestionnaires de flotte et autres entreprises de logistique) devra innover pour faire face aux demandes de demain. En conséquence, l’industrie des poids lourds est au tout début d’un virage technologique, l’accent étant mis sur la transition des parcs de véhicules du diesel à l’énergie électrique.

Poids lourds : la course à l’électrique est-elle inévitable?

Il est vrai que les poids lourds électriques ne sont pas un concept totalement nouveau, puisqu’ils existent déjà depuis une centaine d’années. Par contre, de nos jours, l’enjeu de l’électrique touche autant de secteurs que dans le domaine du transport. Trois facteurs-clés sont omniprésents :

  • la réduction des émissions de carbone imposée par le gouvernement;
  • l’augmentation du coût total de la propriété de la flotte;
  • la croissance des investissements dans l’industrie des camions électroniques.

De ce fait, de nombreuses entreprises prestigieuses investissent déjà dans la technologie des poids lourds électroniques. Par exemple, Daimler, la maison-mère de Mercedes-Benz, consacrera 3,2 milliards de dollars à la recherche et au développement de poids lourds électroniques d’ici 2022, tandis que Volkswagen investira 1,7 milliard de dollars dans la technologie des camions et des bus électroniques. Les grandes entreprises de logistique, quant à elles, ne veulent pas rester à la traîne. Elles intègrent d’ores et déjà de plus en plus les camions électriques à leurs opérations.

Poids lourd et tracteur routier : pourquoi passer à l’électrique?

Il y a des années, les experts ont prédit la croissance rapide du marché des poids lourds et véhicules utilitaires électriques. Chez Idtechex, on prévoit d’ailleurs que le marché mondial des poids lourds électriques atteindra 408 milliards de dollars d’ici 2028. Dans leur rapport, des consultants en gestion de flotte automobile prévoient que les ventes de poids lourds électriques devraient monter en flèche juste après 2025. Que ce soit chez les constructeurs ou chez les logisticiens, on pense que le monde est enfin prêt pour l’électrique, notamment pour trois raisons :

  • le coût total de détention de poids lourds électriques sera bientôt équivalent à celui de la flotte à moteur diesel;
  • la technologie des véhicules électriques est de plus en plus accessible et économique;
  • les véhicules électriques répondent aux exigences de la réglementation, notamment aux objectifs de réduction des émissions de CO2.

L’avantage de la flotte électrique

S’inscrivant dans la même logique que les voitures électriques et le transport autonome, les poids lourds électriques apportent de multiples avantages à votre flotte de transport.

L’électrique respecte les réglementations environnementales

Avec la croissance du e-commerce, l’urbanisation continue et la tendance à la réduction des émissions, votre flotte n’aura bientôt plus d’autre choix que de passer à l’électricité si vous réalisez des livraisons dans des centres-ville.

Un coût d’opération réduit

Les moteurs électriques peuvent réduire significativement le coût opérationnel par kilomètre de vos transports. Cette différence s’explique par les économies de carburant générées et les frais de maintenance moins élevés sur les moteurs électriques comportant moins de pièces mobiles.

Les primes et dispositifs d’aides du gouvernement

Par l’intermédiaire des collectivités locales et des agences du climat, le gouvernement français accorde des subventions sous forme de primes et de crédits d’impôt sur les VUL fonctionnant à l’électrique. De son côté, le gouvernement allemand exempte les camions électriques des péages routiers depuis l’année 2019.

Un fonctionnement silencieux

Les véhicules électriques sont pratiquement silencieux, ce qui est préférable pour les conducteurs et peut offrir de nouvelles opportunités pour des livraisons à des heures avancées.

Les défis qui attendent les propriétaires de poids lourds

La course à l’électrique est désormais inévitable pour les constructeurs de poids lourds et aux propriétaires de flotte. Cependant, des défis sont encore à relever dans le secteur, d’autant que les constructeurs rivalisent de créativité et d’innovation pour proposer la solution la plus viable du marché.

L’autonomie de la batterie

Tenez compte des indications du constructeur concernant la distance que le véhicule électrique peut parcourir sur une seule charge. Par exemple, le VUL électrique le plus vendu en France, le Renault Kangoo ZE 33, parcourt 362 km sur une seule charge, tandis que le nouveau poids lourd, le Volvo FE, avec une masse brute allant jusqu’à 27 tonnes, peut parcourir 200 km.

La durabilité de la batterie

Pour les fourgonnettes notamment, la plupart des batteries sont couvertes par une garantie prolongée pouvant aller jusqu’à huit ans, ce qui devrait couvrir la durée d’utilisation de la semi-remorque électrique.

Les charges utiles

À mesure que l’autonomie augmente, la batterie devra elle aussi grossir. Pourtant, cela réduit la capacité de charge et augmente le coût total de l’achat.

Les bornes de recharge

Certes, le manque d’infrastructure de recharge est encore perçu en France comme en Europe. Et ce problème se ressent en particulier chez les propriétaires de flotte de poids lourds, davantage que chez les propriétaires de voitures légères. Et il en va de même aussi pour le temps de charge qui devra être réduit pour réduire les temps morts.

Le coût d’achat

Si le coût de fonctionnement des camions électriques est inférieur à celui de leurs équivalents diesel, il est avéré que ces poids lourds de nouvelle génération coûtent bien plus cher à l’achat.

Le prix de revente

Malheureusement, la précarité du marché des véhicules utilitaires électriques exerce une influence négative sur le prix de revente des poids lourds électriques. Ainsi, les camions à moteur électrique perdent souvent de la valeur plus rapidement que leurs homologues diesel.

Bien que l’industrie n’en est qu’au début de son virage vert pour les poids lourds de ce monde, les avantages et les inconvénients de ce changement sont déjà sur les lèvres des nombreux camionneurs. Par contre, comme dans tout bon changement, il faudra être patient! Certes, l’arrivée de l’électricité dans ce domaine est inévitable et les différents constructeurs en sont conscients. Il est à souhaiter que les prochaines avancées à ce niveau se voient rapidement sur le marché et que les désavantages de ce changement aient déjà des solutions intéressantes.

Les dernières nouvelles

La Tesla Model 3 est-elle la voiture la plus sûre jamais construite ?

La Tesla Model 3 est-elle la voiture la plus sûre jamais construite ?

Guide : les voitures électriques d’occasion

Guide : les voitures électriques d’occasion

Sono Sion : la première voiture électrique rechargeable à l’énergie solaire

Sono Sion : la première voiture électrique rechargeable à l’énergie solaire

Plus de véhicules alternatifs

Comment choisir le meilleur vélo électrique ?

Comment choisir le meilleur vélo électrique ?

Quelle trottinette électrique choisir ?

Quelle trottinette électrique choisir ?

Guide des VTT à assistance électrique

Guide des VTT à assistance électrique

Populaires

Toyota veut équiper la prochaine Prius de panneaux solaires

Toyota veut équiper la prochaine Prius de panneaux solaires

Le pick-up électrique de Tesla coûterait moins de 50 000 dollars

Le pick-up électrique de Tesla coûterait moins de 50 000 dollars

Au Canada, une centrale va absor­ber autant de CO2 par an que 40 millions d’arbres

Au Canada, une centrale va absor­ber autant de CO2 par an que 40 millions d’arbres

Branche toi

Branche toi diffuse de l'actualité, des guides et des tests reliés aux véhicules électriques, hybrides, hydrogènes et alternatifs