All time Branchez-vous Branche Toi BetterBe Nerds Carrières

Comment choisir le meilleur vélo électrique ?

Si vous désirez faire l'acquisition d'un vélo électrique dans les prochaines années, nous vous conseillons fortement de bien analyser vos options. Pour vous aider, voici quelques critères importants à considérer lors de votre achat.

Le vélo électrique, ou vélo à assistance électrique (VAE), ne cesse de gagner en popularité depuis son invention. Ce fort succès de la bicyclette de nouvelle génération intervient dans un contexte où le monde et ses habitants tentent de réduire le trafic causé par les véhicules encombrants. L’observatoire du cycle s’est d’ailleurs félicité de la croissance de la vente du VAE : en 2017, il s’est vendu en France plus de 255 000 vélos électriques, alors que l’année précédente, les vendeurs ont distribué seulement quelque 134 000 unités (+90 %). D’autant que le bonus écologique offert par l’État a permis une accélération de cette croissance même si le prix moyen du VAE est en constante hausse.

Qu’est-ce qu’un vélo électrique?

Croyez-le ou non, les vélos électriques existent déjà depuis plus de 120 ans. Le premier brevet en la matière a été déposé en 1895 par un Américain nommé Ogden Bolton, même s’il ne s’agissait à l’époque que d’un simple vélo à motorisation à moyeu arrière. Nous pouvons dire que les VAE ont parcouru un long chemin en nous proposant un véritable deux-roues aux fonctionnalités complètes. Les nouvelles technologies telles que les batteries lithium-ion, les puissants moteurs à manivelle et les capteurs intelligents pour ajuster le niveau d’assistance ont permis de repousser les limites du vélo électrique.

À en croire les idées reçues sur ce type de véhicule, il est évident qu’une certaine confusion plane autour des spécificités et réglementations qui régissent l’utilisation des vélos électriques en France. Commençons donc par mettre un peu de lumière dans ce domaine en définissant le terme «vélo électrique».

Par définition, un vélo électrique est une bicyclette qui possède un moteur électrique disponible pour assister le pédalage. Il s’apparente donc au vélo classique, à la différence près qu’il est doté d’un moteur et d’une batterie. Véritable petite révolution dans le domaine de la locomotion, le VAE tire donc parti de l’électricité pour produire de façon autonome l’essentiel de l’énergie dont vous avez besoin pour avancer. Ainsi, peu importe le trajet ou la gravité de la pente que vous escaladez, vous pouvez éviter de vous épuiser en laissant le moteur assurer à lui seul jusqu’à 90 % de l’effort. 

Bien évidemment, les caractéristiques techniques varient largement d’un modèle à l’autre, comme ce peut être le cas du vélo elliptique. Cependant, le fonctionnement reste toujours le même : pour vous faire avancer, le vélo à assistance électrique a besoin d’une batterie qui alimentera en continu le moteur et stockera l’énergie pendant tout le trajet. La batterie, quant à elle, devra être rechargée sur une prise électrique classique afin de conserver l’énergie indispensable aux nombreux kilomètres à parcourir. Un des avantages de ce moyen de transport est que le support électrique peut être désactivé et réactivé à tout moment. Ainsi, si l’envie de pédaler vous prend, vous pourrez le faire à votre guise et vous pourrez également réactiver l’assistance électrique pour vous donner un coup de main à l’occasion.

Quelques faits sur le vélo à assistance électrique

Les réels avantages de ce type de véhicule sont nombreux, mais les plus notables sont certainement reliés à l’efficacité du moteur électrique, la résistance au vent et la grande autonomie. Donnant une nouvelle vie au cyclisme, ces moyens de transport vont certainement plaire sur le marché. Par contre, pour tirer pleinement parti des bienfaits de ce véhicule, faut-il commencer par choisir le bon.

Les types de vélos électriques

Par type de trajet

Il existe différents types de vélos à assistance électrique qui s’adaptent chacun à un profil d’utilisateur : de route, tout terrain électrique, électrique pliant, etc. C’est donc à vous de choisir le modèle qui correspond le mieux à vos besoins et à votre type de trajet. D’ailleurs, vos besoins sont directement reliés au type de terrain que vous avez tendance à emprunter. Heureusement, tout comme le vélo classique, le VAE a l’avantage de s’adapter à vos activités que ce soit le transport d’objets, la promenade décontractée, la randonnée, le vélo de montagne, la descente de pente, la conduite hivernale, et bien plus encore. En ce sens, lorsque vous achetez votre vélo électrique en boutique ou sur Internet, il est indispensable de savoir quel sera votre terrain de jeu préféré afin de choisir le type qui vous ira le mieux.

Par positionnement du moteur

Il existe 3 positionnements de moteur pour l’assistance électrique : traction (moteur à l’avant), propulsion (à l’arrière) ou central. Ces trois positionnements possèdent tous leurs avantages et inconvénients.

Le système de propulsion, qui consiste à un moteur positionné sur la roue arrière, est la motorisation la plus facile à mettre en œuvre. Cette aide à l’effort permet de laisser une roue de libre, mais ne propose cependant pas de contrôle de la vitesse. La propulsion offre, parmi ses avantages, la bonne répartition du poids de l’utilisateur et la transmission optimale de la puissance et du couple sur la roue arrière.

De son côté, le système à traction, beaucoup plus abordable, est assez facile à utiliser. La roue arrière reste libre, ce qui donnera le choix à l’utilisateur quant au mode de fonctionnement (classique, avec vitesses ou fonction de rétropédalage). Il faut toutefois faire attention à la conduite lorsque l’assistance est activée, notamment sur une route mouillée. Bien entendu, un apprentissage sera nécessaire pour commencer.

L’activation de l’assistance électrique

Il existe deux principaux types d’assistance électrique : automatique ou manuelle. L’assistance automatique surveille le pédalage du cycliste et ajoute automatiquement une certaine assistance motrice, généralement en fonction de la vitesse, de la puissance et du couple. Dans la plupart des pays, la puissance du moteur est régulée et limitée à 250 W et la vitesse max à 25 km/h. Ainsi, lorsque vous atteignez cette vitesse, le moteur s’éteint automatiquement.

Il existe également des vélos électriques haute performance pouvant atteindre une vitesse de 45 km/h. Par contre, au-delà de 25 km/h, il faudra disposer d’une immatriculation et d’une assurance spécifique et être bien au courant des règlements reliés au déplacement à vélo électrique. Finalement, il y a les vélos électriques à assistance manuelle activée à l’aide d’un commutateur lorsqu’un cycliste en ressent le besoin.

Le choix de la batterie

La batterie lithium est omniprésente dans la vie quotidienne. Il n’est donc pas surprenant de la retrouver encore sur nos vélos électriques. Tout autant que la puissance du VAE, la qualité de la batterie peut faire toute la différence : les vélos électriques plus chers possèdent des batteries haute performance plus légères, qui se chargent rapidement et qui durent plus longtemps. Pour éviter toute mauvaise surprise, choisissez donc un fabricant de batteries de qualité (comme Sony, Samsung ou Panasonic), et assurez-vous que la garantie couvre la batterie pendant au moins deux ans. On dit généralement que les batteries lithium-ion durent 800 cycles de charge complète. Une charge complète prend généralement entre deux heures et demie et six heures, selon le fabricant, la capacité de la batterie ainsi que ses propriétés chimiques.

Batterie de vélo électrique
Big Stock | sylv1rob1

Bien choisir un vélo à assistance électrique

L’utilisation d’un vélo électrique, pour aller au travail en ville ou se promener en campagne, constitue sans doute le mode de déplacement du futur. Cependant, l’achat du VAE étant un gros investissement (malgré que le prix soit parfaitement justifié), vous devez veiller à ce que vos critères de choix répondent parfaitement à vos attentes. Voici donc quelques paramètres à considérer pour bien choisir un vélo électrique :

  • le poids du vélo;
  • la puissance du moteur;
  • la qualité de fabrication;
  • le prix;
  • les garanties SAV du matériel.

Le poids du vélo électrique

Lorsque nous choisissons un moyen de transport, le poids est trop souvent laissé de côté. Pourtant, c’est un critère de choix crucial qui déterminera le confort d’utilisation. En réalité, un vélo électrique maniable ne doit être ni trop léger ni trop lourd. S’il est trop lourd, sa batterie aura besoin de plus d’énergie pour le propulser, ce qui diminuera son autonomie au fil du temps. En revanche, si le poids est trop léger, vous avez peut-être là un vélo dont la qualité n’est pas exceptionnelle.

En pratique, en deçà de 10 kg (à moins d’avoir affaire à un vélo en carbone), le matériel électrique pourrait ne pas être de bonne qualité. En revanche, au-delà de 30 kg, le poids pourra être considéré comme un handicap pour vous, notamment lorsque vous désactiverez l’assistance électrique. Ainsi, même si vous avez un vélo électrique, vous ne pourrez pas l’utiliser en mode manuel à moins de supporter le poids conséquent du cadre.

La puissance du moteur

La puissance du vélo électrique indique la capacité du moteur à propulser le véhicule deux-roues, exactement comme sur une voiture motorisée. En règle générale, plus la puissance est élevée, meilleure sera la performance de l’appareil. Cependant, une puissance excessive peut ne pas répondre à vos besoins. En effet, ça équivaudrait à acheter une Ferrari alors que vous n’avez jamais participé à une course automobile.

Le calcul de la puissance de l’appareil peut vous sembler intimidant, mais la plupart du temps, cette puissance est communiquée par le fabricant. Exprimée en watts, la puissance du moteur se calcule en multipliant la tension nominale du vélo électrique (volts) par l’intensité du contrôleur (ampères). Ainsi, si le vélo affiche une tension nominale de 30 volts et que son ampérage est de 15 ampères, la puissance sera de 450 watts.

La qualité de construction

Bien entendu, comme pour tout autre achat de véhicule deux-roues, il est primordial que chaque élément de votre vélo bénéficie de la meilleure qualité possible, et ce même si vous n’avez accès qu’à un choix réduit de vélo électrique pas cher. Si le VAE a été conçu pour se déplacer dans des conditions optimales, des composants de qualité médiocre pourraient très vite entraîner un accident ou une panne. Ainsi, comme il est plutôt difficile de se faire une idée de la qualité d’un vélo électrique, il est préférable de faire confiance aux marques réputées en matière de VAE. De même, il faut toujours consulter l’avis des autres acheteurs au sujet du VAE qui vous intéresse le plus.

Le prix du vélo électrique

Nous avons toujours dit que l’achat d’un vélo électrique représente un investissement important qui peut se montrer particulièrement rentable pour vos activités. Toutefois, cela implique toujours un budget dont le montant varie en fonction de vos possibilités financières et surtout de vos besoins. Le prix du vélo électrique doit donc être considéré comme un véritable critère de choix qui influera sur votre achat.

Si le prix moyen d’un vélo électrique se situe entre 400 et 1200 euros, il existe aujourd’hui plusieurs dispositifs et aides de l’État pour réduire le coût de l’achat. Et puisque vous avez là un projet qui respecte l’environnement et réduit le CO2, une aide financière de la part de l’État vous permettra de préserver votre budget tout en veillant à ce que le matériel réponde à vos besoins. Quoi qu’il en soit, vous devez toujours vous fixer un budget maximal en plus de vérifier la concurrence dans le choix des marques et modèles.

Les garanties et le SAV

Enfin, dernier critère et non le moindre, tourne autour des garanties offertes par le vendeur ainsi que la qualité du service après-vente. Certains vendeurs sont extrêmement professionnels tandis que d’autres préfèrent éviter tout contact avec leur client après la vente du matériel. À ce stade de votre achat, nous vous recommandons de choisir un vendeur qui offre un service après-vente d’exception. Un bon vendeur s’engage à répondre à toutes vos questions et à vous aider lorsqu’il y a des problèmes. Bien évidemment, il vaut mieux consulter l’avis des autres acheteurs pour vous faire une idée sur la qualité du service après-vente d’un commerce. Ensuite, il vous suffira de parcourir les marques et modèles qui vous intéressent. Vous pouvez également consulter l’avis d’un conseiller pour vous faire orienter dans votre choix.

Bref, l’achat d’un vélo électrique ne se limite pas à l’esthétique de votre futur mode de transport, mais bien à de nombreux critères cruciaux. En plus de vérifier la disposition du moteur, la qualité de votre batterie et les différentes fonctions offertes par le moteur, vous ne devez pas négliger la marque de votre VAE et l’endroit où vous pensez en faire l’acquisition. Voyant la vente de ce petit bijou à deux-roues augmenter et l’engouement du marché pour ce type de vélo, la concurrence risque de grandir dans ce domaine dans les prochaines années. Il ne vous restera plus qu’à explorer vos options quant à votre futur moyen de transport électrique et de vous laisser charmer par les différentes options à venir. 

Les dernières nouvelles

Grâce à l’énergie solaire, cette station change l’eau de mer en eau potable

Grâce à l’énergie solaire, cette station change l’eau de mer en eau potable

Branche toi -
Voici la Renault e-Plein air, une 4L électrique

Voici la Renault e-Plein air, une 4L électrique

Branche toi -
Tesla : un super station capable de recharger 1500 voitures par jour

Tesla : un super station capable de recharger 1500 voitures par jour

Branche toi -

Plus de véhicules alternatifs

Poids lourds électriques : le début d’un virage électrique

Poids lourds électriques : le début d’un virage électrique

Branche toi -
Guide des VTT à assistance électrique

Guide des VTT à assistance électrique

Branche toi -
Hyperloop (et nouveaux moyens de transports publics)

Hyperloop (et nouveaux moyens de transports publics)

Branche toi -

Populaires

Nissan Leaf : son prix dégringole sur le marché d’occasion

Nissan Leaf : son prix dégringole sur le marché d’occasion

Branche toi -
Sono Sion : la première voiture électrique rechargeable à l’énergie solaire

Sono Sion : la première voiture électrique rechargeable à l’énergie solaire

Branche toi -

Branche toi

Branche toi diffuse de l'actualité, des guides et des tests reliés aux véhicules électriques, hybrides, hydrogènes et alternatifs